Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le Prosper Schiaffino dit le Donator

Le Prosper Schiaffino mesurait 78,28 de long, 11,94 de large et jaugeait 17000 tx, avec une puissance de 1800 cv il naviguait à plus de 14 nœuds. Coulé le 10 novembre 1945 par une mine dérivante.

La profondeur :
35m mini - 51m maxi

L'accesssibilité :
Niveau 3

Les conditions de la plongée :

Attention il y a souvent un fort courant qui peut rendre dangereux l’exploration et suivant les horaires il peut y avoir beaucoup de plongeur.

La plongée :

La plongée est toujours aussi fantastique sur cette épave, que l’on considère comme l’une des plus belles de méditerranée. Le haut du bâtiment est entre 35 et 40 m de profondeur, le sable est à 51m à la poupe et 48m à la proue. La visibilité est parfaite, les tôles sont franches, recouvertes de gorgones polychrome. Dans les cales où l’on peut apercevoir les cuves à vin et douelles de tonneaux ainsi que les salles de machines.
Sur le pont, on pourra admirer les nombreux treuils, la barre de pilotage ainsi que l’hélice de rechange posée juste devant celle-ci.
C’est une plongée à faire le matin tôt ou en  fin d’après midi, quand il n’y a plus de plongeurs alors, il prend toute son ampleur dans la lumière crépusculaire.

l'histoire :

Le Donator a été construit en 1931 par les chantiers Holz Worksted A-S à Bergen (Norvège).
Il est revendu en 1933 à la Compagnie Générale d’Armements Maritime qui le rebaptise Petite Terre et l’affecte au transport de bananes entre la Métropole et les Antilles.
En 1939 il devient la propriété de la Compagnie Algérienne de Navigation pour l’Afrique du Nord ou  Compagnie Schiaffino. Celle-ci avait coutume de baptiser ses navires avec les prénoms des membres de la famille, et le Donator devient alors le Prosper Schiaffino.
La guerre éclate et le navire est alors chargé du transport des troupes et du matériel, puis du ravitaillement de la Corse, libérée dès .
Cette compagnie qui possédait vingt bâtiments en 1939 en perdit 19 pendant la seconde guerre mondiale : 13 par torpillages, mines etc…, et 6 par bombardements alors qu’ils étaient au mouillage.
A la fin de la guerre le Donator était le seul rescapé. Mais le 10 novembre 1945 le cargo file vers son destin. Il revient de l’Algérie avec à son bord une cargaison de vin. Le dragage des mines n’est pas terminée en Méditerranée, et le Capitaine Baillet ordonne à ses hommes la plus grande attention. Le mistral souffle fort. Le bateau fait le tour de l'île de Porquerolles par le Sud quand à 13h10 par une mer démontée, une formidable explosion retentie. Le cargo a heurté une mine, la proue est détruite, l’eau envahie le navire, et la poupe se soulève rapidement. Les 29 marins ne peuvent larguer les chaloupes et se jettent à l’eau. Heureusement un avion de la Royale Air Force est témoin du drame. Il prévient les secours qui arriveront sur le site 4 heures plus tard sauvant 27 hommes, 2 étant portés disparus. Cet ultime naufrage scellait le destin de la Compagnie Schiaffino.